Resto Car's

Centre d'esthétique et de soins automobiles


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Rénovation Ferrari Dino 308 GT4 ( A la main )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

Ferrari Dino 308 GT4



Type: 8 cylindres en V à 90°, 16 soupapes
Position: central transversal arrière
Alimentation: Injection électronique
Cylindrée: 2926 cm3
Puissance maxi (ch à tr/min): 255 à 7700
Couple maxi (Nm à tr/min): 284 à 5000
Boîte de vitesses (rapports): manuelle (5)
Poids(kg): 1312
Rapport poids/puissance (kg/ch): 5,1
Freins Av-Ar (ø mm): Disques ventilés
Pneus Av-Ar: 195/70 - 205/70 VR 14
Vitesse maxi (km/h): 250
400 m DA: 14"4
1 000 m DA: 26"2
0 à 100 km/h: 6"4
0 à 200 km/h: ND
Conso Moyenne: 11,4 L/100 Km


Je vous présente ici une préparation faite en vue d'une vente, sur une rare Ferrari Dino 308 GT4. La voiture date de 1974 et totalise un peu moins de 65.000kms.

D'origine parisienne, la voiture était à l'achat Bleu Pozzi. Repeinte durant les années 80 en Rosso Corsa. Autant le dire tout de suite, cette peinture refaite est indigne d'une Ferrari. Cloques, mastique à la truelle, différences de teinte, joints peints ( et donc, non démontés ) j'en passe.. Bref, la peinture est dans un triste état.

De plus, elle est recouverte de swirls, de multiples griffes plus ou moins profondes. Un detailling plus poussé eut été la meilleure solution, mais pour une vente, une préparation esthétique suffira.

Voici la voiture à mon arrivé.

















D’emblée, j'explique au propriétaire que je ne pourrai rien faire pour les swirls. Juste une très bon pré - lavage, un lavage dans les règles, une décontamination, un glaze et une cire. De quoi redonner de la brillance à cette peinture très terne, et sans douceur particulière.

En vrac, l'étape du lavage.











La décontamination, à mon grand étonnement, ne retirera presque rien. Il faut dire aussi, que le propriétaire avait passé la polisseuse quelque temps auparavant.

Passage du Glaze, le CG EZ Creme Glaze. Essuyage dans la foulé.









On buffe.







Je pense que le résultat est sans appel. La marque CG fait toujours aussi merveille sur cette teinte.

Passage du sealent, le Jet Seal 109.





On l'enlève après l'avoir laissé reposé plus ou moins 45 minutes, le temps de faire les jantes, les pneus, vitres, échappements et divers chromes et plastiques.











Les pneus.





La teinte a retrouvé une superbe profondeur, des reflets à tomber. Le rouge tire selon la luminosité vers l'orange foncé.

Shooting.





























Je suis assez content du résultat, le propriétaire aussi.

Voir le profil de l'utilisateur http://restocars.forumactif.org

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum